Label GOTS

Le label GOTS expliqué en moins de 350 mots

Depuis 2002 – Ethique, environnement et toxicité sur toute la chaine de valeur

 

La minute barbante

Le label GOTS, pour Global Organic Textile Standard (ou Standard mondial de textiles biologiques), a été lancé en 2002 par 4 organisations venant du Japon, des Etats-Unis, de l’Allemagne et de la Grande Bretagne (mettre lien).

Il y a 19 organismes indépendants de certification, réalisant des contrôles à minima une fois par an.

 

La minute visionnaire

Le label GOTS avait dès 2002 un objectif ambitieux : « Un monde où les textiles biologiques sont devenus une part importante de la vie quotidienne, améliorant la vie des gens et l'environnement ».

 

La minute technique

La labélisation GOTS est obtenue après le respect du cahier des charges sur toute la chaine de valeur de création (de la fibre au produit) et de distribution du produit (packaging, envoi, …), et par tous les intervenants et sous-traitants qui doivent également être labelisés.

Les étapes les plus polluantes (teinture, …) sont évaluées sur leur toxicité et biodégradabilité avant labélisation.

Parallèlement, le label s’attarde sur les conditions de travail (pas de travail d’enfants, salaires minimums fixes, hygiène et sécurité, …).

 

La minute explicative

Il y a 2 niveaux de labélisation GOTS :

  • GOTS organic : il y a au mois 95% de fibres certifiées biologiques dans le produit
  • GOTS made with organic : il y a au moins 70% de fibres certifiées biologiques dans le produit
  • La composition restante peut être des fibres synthétiques recyclées ou regénérées. Il ne peut cependant y avoir plus de 10% de fibres synthétiques (sauf pour les chaussettes, legging et vêtements de sport qui peuvent monter à 25%). Certaines matières premières (métaux lourds, OGM, formaldéhyde, eau de javel, nickel, PVC, chrome, …) sont interdites.

Ce label peut être utilisé pour tout type de fibres naturelles végétales.

 

La minute financière

GOTS est une organisation à but non lucratif et s’autofinance, notamment avec les frais de certifications.